Récit de voyage

La Panaméricaine 2015 / 2016

récit

30

Nicaragua et Honduras

Il y a des évènements qu’on ne peut pas planifier. Au Nicaragua le volcan Nindiriest trop actif et nous ne pouvons pas y aller. Dommage. Mais d’un autre côté nous avons la chance de participer à une grande procession de la semaine sainte au Honduras, dans une jolie ville coloniale en plus! Des moments qui resteront toujours dans notre mémoire !

Pour visiter Granada nous échangeons nos camping-cars pour des calèches.

A plusieurs calèches nous entreprenons une promenade à travers cette jolie ville.

Les locaux aussi n’ont pas tous des voitures.

Nous commençons la ballade au long du lac.

Le centre-ville colonial …

… est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La vue de la tour de l’église.

La ville a été fondée en 1524 et nous trouvons encore de vieilles maisons.

La ville se trouve au pied du volcan Mombacho.

Ce volcan a donné le nom à la fabrique de cigares. Comme nous sommes en pleine « semaine sainte » les rouliers de cigares ne travaillent pas en ce moment. Mais nous avons quand-même une petite démonstration.

Autour de notre prochain « camping » nous trouvons des plantations de tabac.

Nicaragua est reconnu pour la qualité de ses cigares.

Nous quittons une des plus anciennes villes d’Amérique.

Encore une frontière, cette fois-ci entre Nicaragua et Honduras.

Bienvenue au Honduras !

Un petit détour nous amène à Yuscarán.

Un petit village …

… perdu dans les montagnes.

Tegucigalpa, la capitale du Honduras.

Le Honduras est également un pays très catholique comme tous les pays de l’Amérique Centrale

Nous avons la chance de voir la procession du vendredi saint.

Uniquement ce jour-là les locaux préparent de grands tapis de sciure de bois coloré.

Et pour les prendre en photo il y a même des échellesà notre disposition, pas mal !

Les gens passent beaucoup de temps pour créer les tapis.

Et tout ce travail pour un seul moment, quand la procession passe dessus.

Un détail sympa.

Même des fruits sont utilisés!

Une fleur faite de maïs.

De vrais œuvres d’art.

Les groupes se forment pour la procession.

La musique accompagne la procession.

Le prêtre parle au peuple.

Comme le prêtre est occupé aujourd’hui Jean-Marc va dire la messe.

Il y a du monde.

Dommage que la procession détruise les beaux tapis colorés.

Les pénitents portent des chars bordés de poutres qui accueillent les représentations religieuses.

Ils me font penser au Ku-Klux-Klan.

L’odeur d’encens fait partie du spectacle.

Des enfants portent la croix …

… comme Jesus.

Voilà les tapis après que la procession soit passée.

Et le nettoyage !

Il y a du monde au camping, les vacanciers en profitent pour quitter la ville et passer une journée dans la nature et à la piscine.

Ça fait bizarre de voir du personnel de sécurité armé à la piscine. Heureusement chez nous nous ne sommes pas encore arrivés là.

Nous finissons cette belle journée avec un grand feu de camp. Bonne nuit tout le monde!