Récit de voyage

La Panaméricaine 2015 / 2016

récit

33

Belize et la péninsule de Yucatán en Mexique

Après une courte visite du Belize, le seul pays anglophone en Amérique Latine nous entrons au Mexique. La péninsule de Yucatán est une région très touristique avec ses stations balnéaires comme Cancun et Playa del Carmen, ses belles plages paradisiaques de sable blanc et d’eau turquoise et ses sites Maya à découvrir. Un endroit pour passer des vacances !


Bienvenue au Belize, ou je devrais dire « welcome to Belize » parce que, ici on parle anglais !

« Il ne faut pas travailler quand on boit de l’alcool », comme nous pouvons le voirici, les gens sont très raisonnables !

Attention sur la route, on peut croiser des Tapirs.

Les gens donnent l’impression d’être très relax...lui me fait penser à la Jamaïque.

Bernard, toujours à la recherche de l’ombre a bien trouvé un endroit protégé du soleil, mais pour en sortir c’était un peu compliqué ce matin.

Le propriétaire du camping a trouvé un tracteur et tout le monde est content : Bernard, parce qu’il arrive à s’en sortir, le chauffeur du tracteur, parce qu’il gagne quelque chose, le groupe, parce qu’il y a un petit spectacle le matin et moi, parce que je peux prendre des photos pour le blog ! Alors merci, Bernard, tu vois, pour rendre les gens heureux c’est facile !

C’est la saison de la récolte de la canne à sucre. Partout nous croisons de grands camions bien chargés.

Les maisons sont totalement différentes par rapportà celles des autres pays qu’on vient de traverser.

La femme de la maison a lavé le linge.

La vie est tranquille ici au Belize.

Voilà une maison un peu plus chique.

Le bois est utilisé très souvent pour la construction des maisons.

La dernière nuit au Belize. Bien sûr il y aurait encore des choses à visiter. Mais nous avons déjà tellement fait et vu car nous voyageons depuis 5 mois. Et on ne peut jamais tout visiter.

Mauvaise surprise à la sortie du pays : comme Viviane n’a pas le tampon d’entrée dans son passeport les douaniers ne veulent pas la laisser passer. Première information : il faut attendre un juge ! Après le responsable nous dit qu’il faut retourner à la frontière par laquelle nous sommes entrées au Belize pour aller chercher le tampon.

Comme Viviane a trop râlé ils l’ont mise en prison…bon, ça c’était une blague !Mais franchement après plusieurs heures d’attente sans connaitre la suite nous n’avons plus rigolé.

Finalement d’un coup le responsable change d’avis, il nous rend le passeport et nous pouvons passer. Nous sommes soulagés ! L’entrée au Mexique est également plus compliquée que d’habitude.Si vous voulez connaitre cette histoire, venez nous voir, ça prend trop du temps pour l’expliquer maintenant …

Bienvenue au Mexique !

Au Mexique nous retrouvons l’infrastructure pour des camping-caristes. Ici les emplacements disposent de branchementsélectriques, d’eau, et de stations de vidange. Une rareté pendant ce voyage ! Nous passons quelques nuits sur un camping près de la plagesur la péninsule de Yucatán.

Nous voyons des Américains et Canadiens qui se s’ont construits des véritables maisons autour de leurs camping-cars.

La plage devant le camping. Cette belle partie des caraïbes s’appelle la « Riviéra Maya »

Nous avons faire arriver des pneus à Playa del Carmen ou nous les faisons monter.

Après le travail un peu de plaisir. Ballade au centre touristique de Playa del Carmen, une station balnéaire, qui a un certain charme.

Des hôtels au bord de la mer.

Je pourrais m’imaginer facilement de rester deux semaines et passer des vacances ici …

Voilà la piscine du camping. Nous avons l’embarras de choix entre la mer et la piscine, pas facile !

Et si ni la piscine ni la mer ne vous plait, voilà encore une troisième option : un « cenote ».

Là nous pouvons nous baigner avec les poissons.

Le long de la mer on trouve des bars et restaurants sympathiques.

Avec des plages de rêves.

Un « cenote » est une forme d’érosion particulière des calcaires formant un trou dû à l’effondrement d’un plafond de la grotte et rempli d’eau fraîche.

Plus des 1.000 cenotes sont connus dans les états mexicains Quintana Roo et Yucatán.

Nous nous baladons la journée et retournons au camping-car le soir.

Nous quittons la côte et passons par Valladolid.

l’église au « zócalo », la place centrale de la ville.

Souvent les racines d’un arbre cachent l’entrée à la grotte.

Je visite deux cenotes que je ne connaissais pas encore.

Comme il y en a environ 1.000, si j’en visite deux chaque fois que j’y passe, il faut encore faire la Panaméricaine 43 fois !

Celui-ci avec un rayon de soleil qui entre par un petit trou est très beau.

Encore un autre cenote. Quand nous arrivons il y a du monde et nous n’avons pas vraiment envie d’entrer à l’eau.

Norte avantage par rapport aux autres visiteurs: Nous passons la nuit sur le parking et pouvons encore nous baigner quand le site est officiellement fermé.

Nous avons ce trou de l’eau fraîche pour nous tout seul. Quel plaisir ! L’eau est un peu froide, mais après ce bain nous dormirons certainement très bien. A bientôt!