Récit de voyage

La Panaméricaine 2015 / 2016

récit

34

Des sites Maya, et des belles villes coloniales

Nous quittons la région de Yucatan après la visite du site archéologique Chichén Itzá. Même si c’est un site Maya on y voit l’influence Toltèque. Après nous partons pour le Golfe en visitant une très belle ville coloniale.

Ce matin nous visitons le site archéologique de Chichén Itzá.

Notre guide nous explique l’histoire de ce lieu extraordinaire.

Nous avons bien fait de nous lever tôt et de faire la visite de bonne heure.

Comme ça nous en profitons pleinement et prenons des photos sans trop d’autres touristes qui nous gênent.

Cette pyramide s’appelle Castillo, « le château », et elle est dédiée au dieu « quetzalcoatl », le dieu du serpent aux plumes.

Des colonnes.

La tête de « quetzalcoatl ».

Elle ressemble à un iguane.

Sur place beaucoup de vendeurs proposent des souvenirs aux touristes. Nous nous demandons comment ils peuvent tous vivre, car ce matin il y a presque plus des vendeurs que de touristes. La tête de mort est un symbole qu’on voit souvent au Mexique. Le 1 novembre est une grande fête ici, quand tout le monde se rend au cimetière pour faire la « fête » avec les morts.

Une photo du groupe s’impose devant cette belle pyramide.

L’après-midi nous avons du temps pour faire un petit détour à Izamal.

Des chauffeurs de calèches proposent leurs services.

Je pense qu’on comprend toute de suite pourquoi la ville est surnommée « la ville jaune ».

Cet atrium est le plus grand aux Amériques et le deuxième plus grand dans le monde entier après celui du Vatican.

L’entrée à ce restaurant est joliment décorée avec des plantes.

Un détour qui vaut le coup !

Notre bivouac à Uxmal.

Comme nous ne dormons pas loin du site …

… nous avons la possibilité d’assister au spectacle de sons et lumières.

Les temples et murs sont éclairés.

Et une histoire est racontée.

Le cadre est beau mais finalement le spectacle est un peu long et pas très impressionnant.

Nous les connaissons sous différents noms et nous en avons eu de toute les formes pendant le voyage sur la Panaméricaine. Mais s’il existe un pays qui mérite le titre du pays des dos d’âne, c’est sans aucun doute le Mexique. Là le ralentisseur s’appelle « tope ». Souvent indiqué par des panneaux, mais pas toujours, alors, prudence sur la route !

Le Mexique disposent d’une quantité énorme de belles villes coloniales bien préservées.

Nous en visitons quelques-unes.Aujourd’ hui nous faisons étape à Campeche.

Le camping prévu ne veut pas nous accueillir, notre alternative n’est pas terrible, grand parking en plein soleil.

De l’autre côté de la route nous avons la mer, au moins elle nous fait un petit courant d’air.

L’avantage de ce parking : nous sommes en plein centre-ville et pouvons visiter le centre historique à pied.

Petit restaurant avec un certain charme.

Quand la journée prend fin …

… La ville change de visage.

L’ancienne ville était comme une forteresse avec un mur d’une épaisseur de 3m pour la protéger des pirates.

Devant cette belle église …

… un groupe folklorique nous fait une démonstration de danses typiques.

Entre plusieurs danses ils changent de vêtements. Ça doit se passer très vite !

Les filles portent de belles robes …

...et même debelles fleurs dans les cheveux. Les filles mexicaines sont belles !

La ville historique de Campeche a été portée au patrimoine mondial par l’UNESCO en 1999.

Le « zócalo », le cœur de la ville.

Des fontaines éclairées avec des couleurs différentes.

Un spectacle fascinant pour les enfants.

Il fait tard déjà. Demains nous aurons 380km à faire. Alors c’est le moment pour aller se coucher. Bonne nuit tout le monde et à bientôt.